Entreprise         Secteur d'activité          
Accueil / Actualité Economique
Jeu Businessofafrica.net

Gagnez ou faites gagner à vos proches des tickets de cinéma MAJESTIC en donnant la meilleure réponse à la question posée.


Lutte contre la tricherie et la corruption en milieu scolaire : Le Réseau ivoirien des jeunes leaders pour l’intégrité plaide pour l’institutionnalisation des clubs d’intégrité dans les lycées et collèges

Lutte contre la tricherie et la corruption en milieu scolaire : Le Réseau ivoirien des jeunes leaders pour l’intégrité plaide pour l’institutionnalisation des clubs d’intégrité dans les lycées et collèges
Businessofafrica.net | 03/04/2017

Véritable ballet d’activités que celui mené par le réseau ivoirien des jeunes leaders pour l’intégrité(RIJLI) depuis plus de deux semaines sous la conduite de la PCA Nathalie Soro. En effet, la jeune organisation a entamé l’une des phases les plus importantes de ses missions, à savoir l’appropriation par les institutions nationales de la moralisation de la vie publique autour des valeurs et principes de bonne gouvernance.

C’est ainsi que l’ONG a rencontré du 16  au 24 mars 2017 plusieurs structures étatiques dont des établissements scolaires, l’Inspection Générale de  l’Education Nationale, la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance(HABG). Toutes ces rencontres ont été renforcées par un atelier  de lancement de la campagne de plaidoyer pour l’institutionnalisation des clubs d’intégrité dans les lycées  et collèges en Côte d’Ivoire.

Suite à leur création, les Clubs d’intégrité pour la lutte contre la tricherie et la corruption installés au Lycée moderne 2 de Grand-Bassam et Abobo, ont  reçu l’ONG les  jeudi 16 et vendredi 17  mars 2017. Les différents responsables ont tenu à reconnaitre la « prise de conscience et la mise en pratique des valeurs sociales véhiculées par leur club ». Le phénomène de la tricherie selon, eux sera relayé aux calendres grecques grâce aux actions menées par les responsables  du RIJLI.

Rencontré dans ses locaux, l’Inspecteur général  et coordonnateur de l’Education nationale, M. Ibrahima Kourouma a remercié le RIJLI (au nom de la ministre de l’Education Nationale) pour « ses nombreux efforts et actions menées  permettant  le développement de la transparence au sein des structures » existantes.

Même son de cloche à la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance(HABG) qui a reçu la visite des membres du RIJLI. Le directeur de la sensibilisation et de l’Education, M. Achiaou Jacques  a réitéré ses remerciements et encouragements aux membres de l’ONG lors de l’atelier de lancement de la campagne de plaidoyer tenu ce jeudi 30 mars 2017.

« Au nom de la Haute Autorité et de son président SEM Seydou Elimane Diarra, de son secrétaire général M. Yao Kouamé et tous les membres du conseil, je voudrais encourager le RIJLI dans ses initiatives. Je tiens à lui dire que la HABG se tient aux côtés de toutes les organisations pour qu’ensemble, nous puissions juguler nos efforts pour faire disparaitre la corruption et promouvoir un ivoirien nouveau. Car, investir dans la lutte contre la corruption, c’est investir dans le développement » a-t-il déclaré.

Notons que le RIJLI est né de la traduction d’une des résolutions du premier Camp Régional d’Intégrité pour Jeunes Leaders de l’Afrique de l’Ouest Francophone, organisé à Yamoussoukro en décembre 2012, par Transparency International avec l’aide  du PNUD.

                                                                                          

Guy Lasme



Autres articles