Entreprise         Secteur d'activité          
Accueil / Actualité Economique

Le gouvernement allemand mobilise son aide contre la malnutrition au Cameroun



Partager l'article  
Le gouvernement allemand mobilise son aide contre la malnutrition au Cameroun
Businessofafrica.net | 06/03/2018

Le Cameroun vient de se voir accorder par l'Allemagne un financement portant sur une enveloppe de 10 milliards de francs CFA pour le renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays. Supporté par Kreditanstalt für Wiederaufbau, la banque allemande de développement, cet appui financier sera mobilisé au profit des populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord.


Cette fois-ci, c'est le gouvernement fédéral allemand qui vient supporter les efforts du Cameroun dans l'éradication de la malnutrition dans le pays. En effet, la première puissance économique d'Europe vient d'accorder au Cameroun un appui financier d'un montant de 10 milliards de francs CFA à travers sa banque de développement, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW). La convention de financement entre les deux pays a été signée, par les autorités des deux parties, le 28 février dernier à Yaoundé en présence des représentants de l'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'appui financier est destiné au renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays, puisque les fonds mobilisés permettront aux autorités camerounaises de venir en aide prioritairement aux populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord qui «présentent une situation précaire avec une prévalence chez les enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë, dont le taux se situe entre 5 et 10%». Selon un rapport du gouvernement camerounais publié l'année dernière et intitulé «Faim Zéro à l'horizon 2030», 15,4% de la population camerounaise souffre de la faim et environ 31,7% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

«S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans»

Play Video

Ce nouvel appui allemand s'insère dans le cadre de la seconde phase du projet «S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l'extrême-nord, du nord, de l'Adamaoua et de l'est», initié par la République fédérale d'Allemagne au profit du Cameroun.

La première phase du projet a été déjà exécutée depuis 2016 pour un montant d'environ 5 milliards de francs CFA. Relevant des insuffisances dans la réalisation du projet, les partenaires allemands sont revenus à la charge pour apporter les corrections qui s'imposaient notamment en injectant 10 nouveaux milliards de Fcfa dans la ligne de crédit du projet.«Nous sommes impressionnés par les actions et l'engagement des personnes qui travaillent aux côtés de l'UNICEF et des ONG afin de préserver la dignité des réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique en évitant de créer des inégalités », a déclaré Jan Frölich,  chargé de projets et directeur pays de KFW au Cameroun.

 

Cette fois-ci, c'est le gouvernement fédéral allemand qui vient supporter les efforts du Cameroun dans l'éradication de la malnutrition dans le pays. En effet, la première puissance économique d'Europe vient d'accorder au Cameroun un appui financier d'un montant de 10 milliards de francs CFA à travers sa banque de développement, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW). La convention de financement entre les deux pays a été signée, par les autorités des deux parties, le 28 février dernier à Yaoundé en présence des représentants de l'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'appui financier est destiné au renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays, puisque les fonds mobilisés permettront aux autorités camerounaises de venir en aide prioritairement aux populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord qui «présentent une situation précaire avec une prévalence chez les enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë, dont le taux se situe entre 5 et 10%». Selon un rapport du gouvernement camerounais publié l'année dernière et intitulé «Faim Zéro à l'horizon 2030», 15,4% de la population camerounaise souffre de la faim et environ 31,7% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

«S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans»

Play Video

Ce nouvel appui allemand s'insère dans le cadre de la seconde phase du projet «S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l'extrême-nord, du nord, de l'Adamaoua et de l'est», initié par la République fédérale d'Allemagne au profit du Cameroun.

La première phase du projet a été déjà exécutée depuis 2016 pour un montant d'environ 5 milliards de francs CFA. Relevant des insuffisances dans la réalisation du projet, les partenaires allemands sont revenus à la charge pour apporter les corrections qui s'imposaient notamment en injectant 10 nouveaux milliards de Fcfa dans la ligne de crédit du projet.«Nous sommes impressionnés par les actions et l'engagement des personnes qui travaillent aux côtés de l'UNICEF et des ONG afin de préserver la dignité des réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique en évitant de créer des inégalités », a déclaré Jan Frölich,  chargé de projets et directeur pays de KFW au Cameroun.

 

Cette fois-ci, c'est le gouvernement fédéral allemand qui vient supporter les efforts du Cameroun dans l'éradication de la malnutrition dans le pays. En effet, la première puissance économique d'Europe vient d'accorder au Cameroun un appui financier d'un montant de 10 milliards de francs CFA à travers sa banque de développement, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW). La convention de financement entre les deux pays a été signée, par les autorités des deux parties, le 28 février dernier à Yaoundé en présence des représentants de l'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'appui financier est destiné au renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays, puisque les fonds mobilisés permettront aux autorités camerounaises de venir en aide prioritairement aux populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord qui «présentent une situation précaire avec une prévalence chez les enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë, dont le taux se situe entre 5 et 10%». Selon un rapport du gouvernement camerounais publié l'année dernière et intitulé «Faim Zéro à l'horizon 2030», 15,4% de la population camerounaise souffre de la faim et environ 31,7% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

«S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans»

Play Video

Ce nouvel appui allemand s'insère dans le cadre de la seconde phase du projet «S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l'extrême-nord, du nord, de l'Adamaoua et de l'est», initié par la République fédérale d'Allemagne au profit du Cameroun.

La première phase du projet a été déjà exécutée depuis 2016 pour un montant d'environ 5 milliards de francs CFA. Relevant des insuffisances dans la réalisation du projet, les partenaires allemands sont revenus à la charge pour apporter les corrections qui s'imposaient notamment en injectant 10 nouveaux milliards de Fcfa dans la ligne de crédit du projet.«Nous sommes impressionnés par les actions et l'engagement des personnes qui travaillent aux côtés de l'UNICEF et des ONG afin de préserver la dignité des réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique en évitant de créer des inégalités », a déclaré Jan Frölich,  chargé de projets et directeur pays de KFW au Cameroun.

 

Cette fois-ci, c'est le gouvernement fédéral allemand qui vient supporter les efforts du Cameroun dans l'éradication de la malnutrition dans le pays. En effet, la première puissance économique d'Europe vient d'accorder au Cameroun un appui financier d'un montant de 10 milliards de francs CFA à travers sa banque de développement, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW). La convention de financement entre les deux pays a été signée, par les autorités des deux parties, le 28 février dernier à Yaoundé en présence des représentants de l'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'appui financier est destiné au renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays, puisque les fonds mobilisés permettront aux autorités camerounaises de venir en aide prioritairement aux populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord qui «présentent une situation précaire avec une prévalence chez les enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë, dont le taux se situe entre 5 et 10%». Selon un rapport du gouvernement camerounais publié l'année dernière et intitulé «Faim Zéro à l'horizon 2030», 15,4% de la population camerounaise souffre de la faim et environ 31,7% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

«S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans»

Play Video

Ce nouvel appui allemand s'insère dans le cadre de la seconde phase du projet «S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l'extrême-nord, du nord, de l'Adamaoua et de l'est», initié par la République fédérale d'Allemagne au profit du Cameroun.

La première phase du projet a été déjà exécutée depuis 2016 pour un montant d'environ 5 milliards de francs CFA. Relevant des insuffisances dans la réalisation du projet, les partenaires allemands sont revenus à la charge pour apporter les corrections qui s'imposaient notamment en injectant 10 nouveaux milliards de Fcfa dans la ligne de crédit du projet.«Nous sommes impressionnés par les actions et l'engagement des personnes qui travaillent aux côtés de l'UNICEF et des ONG afin de préserver la dignité des réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique en évitant de créer des inégalités », a déclaré Jan Frölich,  chargé de projets et directeur pays de KFW au Cameroun.

 

Cette fois-ci, c'est le gouvernement fédéral allemand qui vient supporter les efforts du Cameroun dans l'éradication de la malnutrition dans le pays. En effet, la première puissance économique d'Europe vient d'accorder au Cameroun un appui financier d'un montant de 10 milliards de francs CFA à travers sa banque de développement, la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW). La convention de financement entre les deux pays a été signée, par les autorités des deux parties, le 28 février dernier à Yaoundé en présence des représentants de l'Organisation des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

L'appui financier est destiné au renforcement de la lutte contre la malnutrition dans le pays, puisque les fonds mobilisés permettront aux autorités camerounaises de venir en aide prioritairement aux populations des régions de l'Adamaoua, de l'est, de l'extrême-nord et du nord qui «présentent une situation précaire avec une prévalence chez les enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë, dont le taux se situe entre 5 et 10%». Selon un rapport du gouvernement camerounais publié l'année dernière et intitulé «Faim Zéro à l'horizon 2030», 15,4% de la population camerounaise souffre de la faim et environ 31,7% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

«S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans»

Play Video

Ce nouvel appui allemand s'insère dans le cadre de la seconde phase du projet «S'attaquer à la malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans dans les régions de l'extrême-nord, du nord, de l'Adamaoua et de l'est», initié par la République fédérale d'Allemagne au profit du Cameroun.

La première phase du projet a été déjà exécutée depuis 2016 pour un montant d'environ 5 milliards de francs CFA. Relevant des insuffisances dans la réalisation du projet, les partenaires allemands sont revenus à la charge pour apporter les corrections qui s'imposaient notamment en injectant 10 nouveaux milliards de Fcfa dans la ligne de crédit du projet.«Nous sommes impressionnés par les actions et l'engagement des personnes qui travaillent aux côtés de l'UNICEF et des ONG afin de préserver la dignité des réfugiés venant du Nigeria et de la Centrafrique en évitant de créer des inégalités », a déclaré Jan Frölich,  chargé de projets et directeur pays de KFW au Cameroun.

 Source : La Tribune Afrique



Autres articles Les 7 derniers jours


les Appels d'offres
Programme d’Amélioration Durable de la Situation de l’Assainissement et Drainage (PADSAD) de la Ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire
SPN – Zimbabwe - Supply of Equipment for PRV and Water Meter Chambers in the distribution network of Harare and Related Services - Urgent Water Supply and Sanitation Rehabilitation Project – Phase II
AOI – Tunisie - Réhabilitation des équipements et des ouvrages de la station d’épuration de Charguia – Projet d’amélioration de la qualité des eaux épurées
AOI – Burkina Faso - Acquisition d’équipements et consommables de laboratoire - Projet Institut Nelson Mandela
AOI – Burundi - travaux de débroussaillage, de terrassement, de construction d’ouvrages hydrauliques, d’assainissement et de construction de chaussée - Projet d’aménagement et de bitumage de la Route Nyakararo-Mwaro-Gitega (RN18)-Phase 2
EOI – Kenya – Consultancy Services for Preparation of Conceptual Design, Tender Documents for Design and Build, and Supervision of the Design and Works for Kapenguria and Chepararia Sewerage Project
EOI – Multinational – Services de consultants relatifs à l’audit comptable et financier - projet d’amenagement de routes (Mugina-Mabanda-Nyanza-Lac et Rubavu-Gisiza) et de facilitation de transport sur le corridor nord-sud, (Phase III)
GPN – Guinée - Projet d’appui à la modernisation du Secteur Financier guinéen - PAMSFI
AAO – Niger - Acquisition d'équipements pour les stations météorologiques - Projet de Développement de l’Information et de la Prospective Climatiques (PDIPC)
AAO – Niger - DOSSIER D'APPEL D'OFFRES - Acquisition d'équipements pour les stations météorologiques - Projet de Développement de l’Information et de la Prospective Climatiques (PDIPC)
› voir plus