Entreprise         Secteur d'activité          
Accueil / Actualité Economique
Jeu Businessofafrica.net

Gagnez ou faites gagner à vos proches des tickets de cinéma MAJESTIC en donnant la meilleure réponse à la question posée.


Atelier d’examen et de validation du Comité Régional pour la Facilitation des Echanges (CRFE) au sein de l’UEMOA

Atelier d’examen et de validation du Comité Régional pour la Facilitation des Echanges (CRFE) au sein de l’UEMOA
Businessofafrica.net | 30/03/2017

Organisé conjointement par la Commission de l’UEMOA et le Centre du Commerce International avec l’appui financier de l’Union Européenne, cet atelier qui se déroule les 28 et 29 mars 2017 à Ouagadougou est la mise en œuvre dans le cadre du Projet d’Appui à la Compétitivité du Commerce et à l’Intégration Régionale (PACCIR).

Cette rencontre « s’inscrit dans le cadre des nouvelles initiatives de la Commission de l’UEMOA pour renforcer l’intégration régionale, lutter contre les entraves au fonctionnement du marché commun et développer le commerce transfrontalier entre les Etats membres de l’Union », a expliqué M. Christophe Joseph Marie DABIRE, Commissaire de l’UEMOA chargé du Marché Régional, du Commerce, de la Concurrence et de la Coopération.  Il a rappelé les efforts consentis par l’UEMOA dans la continuité de la mise en œuvre du Programme Régional de Facilitation des Echanges de l’UEMOA.

Le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, M. Jean LAMY a rappelé les raisons de la mise en œuvre de l’AFE qui s’inscrit dans une dynamique « gagnant- gagnant » pour les Etats membres de l’Union, les entreprises et les populations.

 

Pour le représentant du Centre du Commerce International (CCI), M. Mondher MIMOUNI, l’Accord sur la Facilitation des Echanges de l'OMC a pour objectif de réduire les barrières et de favoriser le commerce international par la création d’un cadre réglementaire contraignant pour les Etats Membres et contribue à accélérer la dynamique de réforme des formalités aux frontières. Le représentant du CCI précise que « seuls les pays capables d'importer et d'exporter rapidement, à faibles coûts et de manière prévisible peuvent s'insérer durablement et de manière compétitive dans le commerce international. »

Venu présider la rencontre, Monsieur Stéphane SANOU, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso a rappelé l’obligation légale des Etats membres « de mettre en œuvre une série de réformes ayant pour objectif d’accroître la transparence, la prévisibilité et l’efficacité des procédures aux frontières. » Il a également rappelé les questions prioritaires des défis des Etats membres de l’UEMOA en matière de commerce.

Pour rappel, cet atelier sur sur la facilitation des échanges s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la Compétitivité du Commerce et à l’Intégration Régionale de l’UEMOA (PACCIR-UEMOA) qui a été officiellement lancé le 21 février 2017.
 


 


Source : UEMOA

 



Autres articles