Entreprise         Secteur d'activité          
Accueil / Actualité Economique
Jeu Businessofafrica.net

Gagnez ou faites gagner à vos proches des tickets de cinéma MAJESTIC en donnant la meilleure réponse à la question posée.

Côte d’Ivoire-Economie / Signature d’un accord de financement du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu urbain (PREMU) d’un montant de 28 milliards FCFA

Partager l'article  
Côte d’Ivoire-Economie / Signature d’un accord de financement du projet de renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu urbain (PREMU) d’un montant de 28 milliards FCFA
Businessofafrica.net | 21/02/2017

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Adama Koné a officié le lundi 20 février à Abidjan, la cérémonie de signature de la convention de financement en vue de la mise en œuvre du Projet de Renforcement de l’Alimentation en Eau potable en Milieu Urbain (PREMU) entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale. Ce fut en présence du Directeur des Opérations du Groupe de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire, du Ministre des Infrastructures Economiques et du Coordonnateur des Programmes du PRICI, ainsi que de Directeurs Généraux et Directeurs Centraux de l’Administration publique.

D’entrée de jeu, le ministre Adama Koné a pris le soin de rappeler que le 14 Septembre dernier, dans cette même salle, s’était tenue la signature conjointe des conventions de financement en vue de la mise en œuvre du financement additionnel du Projet de Renaissance des Infrastructures en Côte d’Ivoire (PRICI) et du Projet d’Appui à la Modernisation du secteur des Transports (PAMOSET) et entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque Mondiale.

A  cet égard, il a au nom du Gouvernement remercié, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, pour son soutien et celui de l’Institution qu’il dirige, aux actions de développement initiées par le Gouvernement ivoirien.

‘’A travers votre engagement et vos initiatives, vous contribuez, par le biais des programmes et projets à impact direct sur les populations, à améliorer l'accès aux infrastructures de base.
La signature du présent Accord confirme, une fois de plus, l’excellente qualité des relations de coopération entre notre pays et le Groupe de la Banque Mondiale’’ a déclaré M. Adama Koné. 


Il a par ailleurs saisi cette opportunité pour exprimer ses remerciements à son homologue des Infrastructures économiques, pour la qualité de la collaboration entre leurs Départements, dans le cadre de l’examen des questions liées à la politique des infrastructures en Côte d’Ivoire.

Le développement et la remise à niveau des installations d’alimentation en vue de l’accès à l’eau potable partout en Côte d’Ivoire demeure l’une des priorités du Gouvernement ivoirien qui est conscient du rôle prépondérant de l’eau en tant que facteur déterminant de prospérité, d’épanouissement des populations et de consolidation de l’unité nationale.
 

Le Financement du Projet de Renforcement de l’Alimentation en Eau potable en Milieu Urbain (PREMU) financé à 100% par un crédit aux conditions IDA ne prévoit pas de fonds de contrepartie. 
Néanmoins, toutes les dépenses non éligibles au financement de l'IDA, notamment celles relatives à l'acquisition éventuelle de sites ou l'indemnisation des personnes affectées par le projet, seront à la charge du Gouvernement Ivoirien sur le budget national.

Le PREMU d’un montant global de 50 millions de dollars EU soit 28 milliards FCFA pour une durée de cinq (05) ans permettra d’étendre les investissements visant à renforcer les infrastructures de base dans les centres urbains sélectionnés , afin d'accélérer leur revitalisation ,de réduire les disparités régionales, et de renforcer la capacité de l'ONEP en matière de planification financière en lien avec le Programme National de Développement du Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour la période 2016-2020.

Selon le ministre Adama  Koné, l'objectif de développement assigné au Projet sera atteint à travers: 
 le renforcement de la production d'eau potable et des systèmes d'adduction, de stockage et de distribution ;  l'accroissement de l'accès à l'eau potable à un coût abordable, et ;  la facilitation d'une exécution adéquate des missions des acteurs du sous-secteur de l'hydraulique urbaine et le renforcement de leurs capacités.

Ce pourquoi, il a tenu à donner l’assurance quant à l’engagement du Gouvernement ivoirien, à garantir une utilisation efficace et transparente du financement faisant l’objet de ladite cérémonie.
 

 

JOB ATTEMENE



Autres articles Les 7 derniers jours